27 février 2017

Et dehors l'océan ....

ad_chain_oc_an

Il l'a bercée de ses mots les plus doux,

De ses mots les plus fous ...

Elle l'a écouté sans jamais l'interrompre,

Posant sur lui son regard délicat, son regard de velours...

Et entre les murs, seuls témoins, silencieux,

Se laissant glisser apaisés, 

Ils se sont pris la main,

Il a frôlé sa joue,

Elle s'est nichée dans son cou,

Et dehors l'océan déchaîné,

Rythmait leur amour naissant....

Véronique Blandin 

 

 

 

 

 

Posté par veromel58 à 20:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]


14 février 2017

Elle est là ...

asrrrttt

Il revient toujours au même endroit à chaque fois.
Se pose lourdement,
Son regard se perd dans les tourments de l'océan trop grand.
C'est ici qu'elle a déposé les armes.
Lui, il y sème ses larmes pour mieux la retrouver.
Les embruns salés s'attardent sur ses joues,
Un peu comme les baisers volés qu'elle lui donnait encore souriante.
Son image troublée s'efface sous les remous de la mer glacée. 
Il sent sur son front,
Ses mèches longues comme autant d'algues mourantes à ses pieds.
Les yeux fermés, fiévreux,
Il sent le vent facétieux jaspinant à lui faire tourner la tête.
De sa main tremblante,
Il jette dans les tourbillons émouvants,
Une rose pourpre comme les lèvres de sa belle endormie.
Et au loin dans l'horizon trop gris,
Résonne le chant enivrant, leitmotiv grisant,
D'une sirène envoûtante criant désespérément :

"Elle est là ..."

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 08:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 février 2017

"La dame du 6" : je suis tellement émue ... cette femme représente tellement pour moi ....

aliceherzsommer

Hier soir, très tard sur France 2, a été diffusé le film "La dame du 6" court métrage documentaire (Oscar 2014 du meilleur documentaire), réalisé par Malcom Clarck avec pour voix off, Patrick Bruel !  

Je suis bouleversée car il raconte l'histoire d'Alice Herz-Sommer, 109 ans, l'une des rescapées du camp de Terezine, antichambre d'Auschwitz ...

Et c'est incroyable son histoire est tellement similaire à l'histoire d'une de mes nouvelles. Une de mes nouvelles qui est dans mon recueil qui je l'espère sera bientôt publié .... 

Cette histoire écrite il y a longtemps, je l'ai retravaillée pour l'inclure dans mon recueil ! Et je tiens énormément à cette nouvelle ! 

C'est pour cette raison, que dès que France 2 a fait la bande annonce pour cette diffusion, mon sang n'a fait qu'un tour et je suis très émue encore maintenant .. 

 Alice Herz-Sommer est sa formidable histoire et cet amour pour la musique qui l'a sauvée tout comme mon héroïne, grâce à la musique et à Raphaël Schächter (personnage réel évoqué dans ma nouvelle)... 

Quand j'ai inventé cette nouvelle, je n'avais pas connaissance d'Alice Herz-Sommer ! Alors je me dis qu'il y a peut-être un signe, qu'il ne peut pas en être autrement que mon recueil sorte ...

Si vous avez manqué ce film il existe en dvd ... 

 Je voudrais avoir une grande pensée pour Alice Herz-Sommer qui est décédée à l'âge de 110 ans quelques jours après la sortie du film et le jour de mes 44 ans ... quelle femme formidable et d'une telle sagesse ... 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 00:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2017

La jolie môme de St Germain des prés souffle ses 90 bougies aujourd'hui ...

ajolimome

Sur ma liste de mes rêves à réaliser avant le grand voyage, faire un disque des chansons que je préfère, Juliette Greco figure en excellente place ...

Une de nos plus grande chanteuse fête aujourd'hui ses 90 ans ...

Sa carrière est immense et elle a côtoyer les plus grands comme Miles Davis avec qui elle a failli se marier. Elle chante du Brel, du Gainsbourg, du Léo Ferré ... C'est une figure importe de la "Rive gauche" où les intellectuels philosophent et refont le monde : l'existensialisme est alors né. Elle y rencontre Sarthre par exemple. Elle est aussi comédienne au théâtre, au cinéma et dans des feuilletons télévisés comme Belphégor ou le Fantôme du Louvre.

J'aime son timbre de voix si particulier, son charisme, cet sobriété qui font d'elle une très grande dame...

Rien de mieux que d'écouter Juliette Gréco dans quelques titres : comme "Si tu t'imagines" texte de Raymond Queneau et musique de Joseph Cosma de 1950, "Je suis comme je suis " texte de Prévert et muisique de Joseph Cosma de 1951, "Je hais les dimanches" texte de Charles Aznavour et musique de Florence Véran de 1951, "Il n'y a plus d'après " chanson de Guy Béart de 1960....

 

 

 

 

Bon anniversaire à notre "jolie môme" ..... 

Je vous aime ....

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 février 2017

Et si l'on parlait d'amour (volet 4)

aragonferratchristielsa

(Louis Aragon et Elsa Triolet venus féliciter Jean après son spectable à Bobino en 1965 accompagné de son épouse Christine Sèvres)

... avec Jean Ferrat ... et Aragon...

Dans ce dernier volet, j'ai voulu le consacrer aux textes d'Aragon mis en musique par Jean...

Évidemment, il est impossible de parler des chansons d'amour de Jean Ferrat sans parler d'Aragon ... Jean est un grand amoureux de la poésie. Il met dans les années 50, des textes de ce dernier, en musique et tente de lui présenter lors d'une séance de dédicaces mais c'est un fiasco car le grand poète est appelé ailleurs. Jean alors, n'ose pas insister. C'est en 1961, que ces deux grands hommes se rencontrent vraiment. L'un déjà l'auteur que l'on connaît, et l'autre un tout jeune artiste à la carrière prometteuse qui n'est plus à démontrer aujourd'hui.

aragonferrat_12

Louis Aragon écoutant "J'entends, j'entends" émet le souhait de rencontrer Jean pour le féliciter ! Jean se rend chez le poète et dés lors l'amitié qui se tisse ne s'arrêtera jamais.

Jean Ferrat lors de cette première rencontre était timide et avouera : "j'était content que Louis Aragon meuble la conversation". "Il avait de l'estime pour moi" dira Jean. "C'était un personnage célèbre et j'étais un petit jeune homme inconnu. Il y avait non seulement une différence de notoriété mais d'âge...J'étais intimidé. Il était familier, très simple... Je crois qu'il a senti qui j'étais...."

 

aragonferrat11

Aragon approuve le travail de Jean, le choix des vers qu'il décide de mettre en musique. 

Jean restera toujours très impressionné et admiratif de Louis Aragon : 

"C'était un homme qui portait beau. Un homme très vieille France, un aristocrate, très fin, très maître de lui. Assez impressionnant. .... Après je l'ai revu tous les ans ou tous les deux ans, régulièrement. A cette époque je sortais un disque tous les ans, et dans chaque livraison, je chantais un ou deux poèmes d'Aragon. J'allais donc lui faire écouter ce que je faisais pour avoir son accord."

C'est donc 31 textes d'Aragon, qu'il  mettra en musique et chantera avec le succès qu'on lui connaît.

Cette belle histoire d'amitié toute en délicatesse, en respect, en admiration réciproque, témoigne que les poétes, les artistes, ne sont jamais vraiment seuls, que leur oeuvre tient souvent à des rencontres primordiales ... Jean Ferrat ne cessera jamais de rendre hommage au grand homme de lettres qu'était Louis Aragon.

Les chansons comme Les yeux d'Elsa (évoquée dans un volet précédent), Nous dormirons ensemble (1963), Que serais-je sans toi (1965), C'est si peu dire que je t'aime (1965), Heureux celui qui meurt d'aimer (1967), Aimer à perdre la raison (1971), Le malheur d'aimer (1971), Elle (1994) ... sont les textes d'Aragon évoquant l'amour ! 

En voilà quelques exemples : 

 

 

L'oeuvre de Jean est donc jalonnée des textes d'Aragon. A noter qu'en 1971, l'album "Ferrat chante Aragon" sort avec 10 titres (dont C'est si peu dire que je t'aime, Robert le diable, Le malheur d'aimer ....) ! En 1995, un album de 16 chansons sort (le dernier de Jean) tous les textes sont d'Aragon. Je précise qu'en 1971, Jean sort aussi un album qui ne comporte qu'un texte d'Aragon "Aimer à perdre la raison" texte qui donnera le titre de l'album. 

Voilà cette parenthèse sur les chansons d'amour de Jean Ferrat se termine aujourd'hui ! Mais ce n'est sûrement pas la dernière fois que Jean poussera la porte de mon blog ..... 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 10:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]