30 avril 2017

Accrochés à nos âmes ....

coeur_28_salsigne

Vos regards poignants, nous regarderont encore, 

Vos coeurs battront toujours,

Comme mille cymbales,

Inlassablement, nous égrènerons vos noms,

Vos larmes à jamais gravées dans nos mémoires,

Une à une vos étoiles se sont allumées, éternelles,

Ils voulaient faire de vous des silhouettes fantoches, 

Mais du fond de la nuit, du fond de l'Histoire, 

Vous êtes encore plus forts que leur folie immonde,

Malgré leurs semonces effroyables, 

Au fond de vos yeux, de vos coeurs dévastés,

Vous n'avez pas cédé, 

Et de vous nous gardons, 

Votre amour, vos coeurs, votre humanité,

Accrochés à nos âmes,

Pour ne jamais vous oublier ......

Véronique Blandin

 

 

 

 

Posté par veromel58 à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 avril 2017

"Agir et penser comme un chat" ......

IMG_9503

 

Photo personnelle Véro Blandin

 

C'est en observant son chat Ziggy, depuis maintenant 14 ans, que Stephane Garnier a eu l'idée d'écrire ce livre ! 

Comme les amoureux des chats le savent bien, nos compagnons félins préférés sont : indépendants, autonomes, charismatiques, libres .... observateurs, calmes, pensifs voire penseurs, élégants, prudents .... câlins quand il en ont envie, rêveurs.... 

Agir_Penser_Chat_large

Stephane Garnier nous invite grâce à son livre à mieux vivre en tentant d'adopter la "zenitude" de nos chats, leur art d'être heureux à travers diverses astuces, de phrases "félines" ... devenir heureux comme un chat ... quel bien joli programme qu'il nous propose là ...

Et je ne peux que le rejoindre dans ses constatations ... 

J'ai toujours observé les chats qui me suivent depuis mon enfance .... et depuis septembre 2016, notre vie a été bousculée par notre petite Madame Peluche ... 

IMG_9235

 Photo personnelle Véro Blandin

Il faut dire qu'elle a su très vite prendre sa place, dans la maison mais surtout dans nos coeurs .... Plus que câline ! Ronrons et caresses ponctuent notre journée, jeux et ruses, amusements, bêtises aussi .... On ne pourrait imaginer notre vie sans elle ... depuis un mois et demi, Madame Peluche chasse, rêve dans les herbes folles, gambade, se prélasse, joue dehors en toute liberté ...Et nous rapporte quelques cadeaux dont elle a le secret ...  Mais n'a  jamais cessé d'être câline et affectueuse ... Cette chatte n'a peur de rien. Elle est très curieuse et sait se faire respecter quand un de ses congénères s'aventure dans sa propriété ... Elle est même téméraire quand elle ose provoquer les bovins étonnés qui tentent de la chasser ... et même les chiens du fermier n'ont qu'à bien se tenir ...enfin là tout de même je veille au grain ...

IMG_9341

 

Photo Personnelle Véro Blandin

Non vraiment je ne vais pas cesser de si tôt d'arrêter d'observer Madame Peluche et certainement "d'agir et de penser" comme elle et de plus en plus .... si seulement les humains étaient un peu plus "félins" ....

"Agir et penser comme un chat " de Stephane Garnier aux Editions de L'Opportun

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 20:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 avril 2017

Et si l'on laissait le pouvoir aux poètes ...."Sans la nommer" ..... "Lily"... "Camarade".... "Les loups"

vieille_rs

La vie, le monde seraient plus beaux non ?? 

Alors en ces temps moroses, je me tourne vers eux comme toujours ....

Véronique Blandin

Georges Moustaki ...

 

 

Pierre Perret ....

 Jeannot ...

 

Serge Reggiani

Posté par veromel58 à 10:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 avril 2017

"Lettres à un jeune poète" Rainer Maria Rilke

arainer

Je me passionne depuis peu, pour Les "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke ...

Je pense que son livre va me suivre très très longtemps ... Il a tout dit et tellement bien ...

Un jeune cadet de l'école de l'Empire Austro-Hongro, sollicite le poète, ce dernier lui répond 10 lettres. Dix lettres qui sont aujourd'hui considérées comme un "guide spirituel".

Je retiens aujourd'hui un extrait de la première réponse faite au jeune Franz Kappus, le 17 février 1903, un extrait un peu long mais tellement fort. J'ai souligné les moments qui me semblent les plus importants et qui m'interpellent le plus ....  : 

"Entrez en vous-même, cherchez le besoin qui vous fait écrire : examinez s’il pousse ses racines au plus profond de votre cœur. Confessez-vous à vous-même : mourriezvous s’il vous était défendu d’écrire ? Ceci surtout : demandez-vous à l’heure la plus silencieuse de votre nuit : « Suis-je vraiment contraint d’écrire ? » Creusez en vous-même vers la plus profonde réponse. Si cette réponse est affirmative, si vous pouvez faire front à une aussi grave question par un fort et simple : « Je dois », alors construisez votre vie selon cette nécessité. Votre vie, jusque dans son heure la plus indifférente, la plus vide, doit devenir signe et témoin d’une telle poussée. Alors, approchez de la nature. Essayez de dire, comme si vous étiez le premier homme, ce que vous voyez, ce que vous vivez, aimez, perdez. N’écrivez pas de poèmes d’amour. Évitez d’abord ces thèmes trop courants : ce sont les plus difficiles. Là où des traditions sûres, parfois brillantes, se présentent en nombre, le poète ne peut livrer son propre moi qu’en pleine maturité de sa force. Fuyez les grand sujets pour ceux que votre quotidien vous offre. Dites vos tristesses et vos désirs, les pensées qui vous viennent, votre foi en une beauté. Dites tout cela avec une sincérité intime, tranquille et humble. Utilisez pour vous exprimer les choses qui vous entourent, les images de vos songes, les objets de vos souvenirs. Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. Pour le créateur rien n’est pauvre, il n’est pas de lieux pauvres, indifférents. Même si vous étiez dans une prison, dont les murs étoufferaient tous les bruits du monde, ne vous resterait-il pas toujours votre enfance, cette précieuse, cette royale richesse, ce trésor des souvenirs ? Tournez là votre esprit. Tentez de remettre à flot de ce vaste passé les impressions coulées. Votre personnalité se fortifiera, votre solitude se peuplera et vous deviendra comme une demeure aux heures incertaines du jour, fermée aux bruits du dehors. Et si de ce retour en vous-même, de cette plongée dans votre propre monde, des vers vous viennent, alors vous ne songerez pas à demander si ces vers sont bons. Vous n’essaierez pas d’intéresser des revues à ces travaux, car vous en jouirez comme d’une possession naturelle, qui vous sera chère, comme l’un de vos modes de vie et d’expression. Une œuvre d’art est bonne quand elle est née d’une nécessité. C’est la nature de son origine qui la juge.......;"

 

 Une chose est sûre, c'est que désormais, je vais souvent évoquer Rainer Maria Rilke sur mon blog et me plonger dans son oeuvre de poète, de nouvelliste .... 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 20:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 avril 2017

Ma seule réponse à cette mascarade .....

Comme en 2002, l'éternel recommencement ..... Désormais en France on ne vote pas pour des idéaux, pour des convictions profondes, on vote pour éviter le "moins pire" .... Et le moins pire n'est pas le mieux ...

Oui c'est une mascarade et elle ne me fait pas rire ...

Ma seule réponse  :

"Je n'ai pas désarmé, et je ne désarmerai pas, devant la montée de tout ce qui est vulgaire, grossier, raciste, tout ce qui rétrécit l'homme comme peau de chagrin. " JEAN FERAT

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2017

Nous et les autres : des préjugés au racisme ....

nous_et_les_autres

C'est au Musée de l'Homme à Paris depuis le 31 mars 2017, que se tient l'exposition temporaire : Nous et les autres : des préjugés au racisme ... jusqu'au 8 janvier 2018 ! 

Présentation faite sur le site du Musée de l'Homme : 

http://www.museedelhomme.fr/fr/visitez/agenda/exposition/nous-autres-prejuges-racisme

"Avec la volonté d’apporter un éclairage scientifique sur les comportements racistes et les préjugés, le Musée de l’Homme réaffirme son identité, celle d’un lieu de débats, d’échanges et de transmission des savoirs.

Au croisement de l’anthropologie, de la biologie, de la sociologie et de l’histoire, l’exposition s’appuie sur des études menées par les chercheurs en sciences de l’Homme et de la société. Elle propose un parcours accessible à tous, qui s’attache à décrypter pourquoi et comment se mettent en place de tels phénomènes dans des sociétés, à un certain moment de leur histoire.

Dans une scénographie immersive originale qui place par exemple le visiteur au cœur d’une salle d’embarquement d’aéroport ou d’une terrasse de café, le public est invité à comprendre les mécanismes individuels et collectifs qui conduisent au rejet des "autres", et à prendre conscience des discriminations dans la société française aujourd’hui.

Avec "NOUS ET LES AUTRES – Des préjugés au racisme", le Musée de l’Homme donne des clés de compréhension à ses visiteurs et encourage leur réflexion personnelle pour déconstruire les préjugés qui persistent dans les consciences. "

toni_morisson

Cette citation de Toni Morisson m'a interpellée et je trouve qu'elle illustre très bien cette exposition : 

"Quand je me suis réveillée, je me suis rappelé que la liberté n'est jamais gratuite, il faut lutter pour l'obtenir, travailler pour l'obtenir, et s'assurer qu'on est capable d'en faire usage !"

 

Et oui, pourquoi on en arrive au racisme ? Une exposition qu'il ne faut pas rater, pas négliger ... surtout dans nos époques tourmentées !!!

 Un éclairage scientifique qui permet de comprendre et de se sentir concerné ..

Conférences, expériences, expositions .... et si un jour on finissait par s'accepter ... tel que l'on est au-delà des apparences ..... 

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 08:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 avril 2017

Demain à La Chapelle Saint-André (58) : les Coeurs Cabossés en dédicace ....

Je serai présente Dimanche 16 Avril 2017 à La Chappelle Saint-André !

Venez nombreux rencontrer les auteurs présents !

Merci à Alain Deneaux pour son aimable invitation !

Nous commençons dès 9 h jusqu'à 19 h!

Un joli dimanche de rencontres ! Seule ombre au tableau mes amis des Coeurs Cabossés ne seront pas avec moi pour cette fois ....

 

17952537_814274798735139_4794699332009472131_n

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 22:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 avril 2017

Dans ce désert trop grand....

acoeurinaccessible

Elle l'a toujours attendu

Toujours espéré,

Souvent rêvé ...

Elle l'a parfois aperçu,

A peine titillé,

Un peu frôlé,

Elle l'a juste entrevu,

Tout au plus observé,

A peine regardé,

Elle l'a si peu entendu,

Comme mélodie lointaine,

Quelques brèves notes distillées,

Mais il sera toujours chimère,

Inaccessible amour, 

A jamais évanoui dans ce désert trop grand ....

 Véronique Blandin

 

 

 

 

 

 

 

Posté par veromel58 à 18:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]