30 décembre 2018

"Sans Famille" ....Rémi

 

remi_sans_famille

 

 

Ce livre d'Hector Malot, "Sans famille", de 1878,  c'est toute mon enfance qui remonte à la surface.

ll y a des inévitables comme le "Petit Prince" de Saint-Exupéry et "Sans famille" d'Hector Malot. Ce livre n'était jamais bien loin. Il est pour moi, comme les livres de Dickens, une source d'inspiration formidable.

Le cinéma a souvent adapté ce roman et ce depuis 1913 par Georges Monca (acteur, réalisateur, scènariste ) film muet et en 1925, puis en 1934 par Marc Allegret, et en 1958 par André Michel.

Dans les années 70-80, le livre est adapté dans bons nombres de versions : dessins animés, téléfilms, films (français ou étrangers).

En 2000, on se souviendra de la belle prestation de Jules Sitruk, dans le rôle de Rémi, téléfilm en deux parties de Jean-Daniel Verhaeghe, et de l'inimitable Pierre Richard dans le rôle de Vitalis.

J'ai comme souvent, dans ces interprétations, bien peu retrouver les émotions ressenties en lisant le livre. Je n'ai bien sûr jamais pu visionner les films du début du 20 éme siècle.

Du dessin animé, je retiens surtout le refrain du générique. Je l'ai souvent chanté à Melvin.

 

 

Le 12 décembre 2018, sort au cinéma : Rémi sans famille d'Antoine Blossier d'après le livre d'Hector Malot "Sans Famille".

Je n'avais qu'une envie voir ce film avec quelques réticences, peur qu'on édulcore une fois de plus l'histoire de Rémi.

Le rôle de Rémi est tenu par Maleaume Paquin, jeune acteur de 13 ans, encore peu connu et le rôle de Vitalis est tenu par Daniel Auteuil. Un très beau casting réunit autour de ces deux rôles principaux : Ludivine Sagnier (Maman Barberin), Virginie Ledoyen (Madame Harper), Jonathan Zaccaï (Jérôme Barberin), Jacques Perrin (Rémi agé), Albane Masson (Lise) ...

Et n'oublions pas "Joli-Coeur" et Capi... Le petit singe toujours aussi touchant et Capi chien courageux : des scènes puissantes dans ce film mettent en évidence le travail des animaux et des dresseurs. Scènes marquantes avec les loups et Capi et son ami Joli-Coeur, qui font le spectacle.

L'adaptation au cinéma d'Antoine Blossier est très belle mais je ne peux que conseiller de lire le livre en amont !!!

Dans le film beaucoup de choses sont modifiées (comme dans les dessins animés, le téléfilm, etc), nécessité de prendre des raccourcis cinématographiques.

Cette joyeuse troupe est composée, non seulement de Capi et Joli Coeur (petit singe) mais aussi de Dolce et Zelbino, deux autres chiens.

Sur la péniche "Le Cygne", il s'agit de Madame Milligan, riche anglaise qui est en réalité la vraie mère de Rémi. Elle vit sur son bateau-péniche  avec Arthur son fils handicapé qui devient ami de Rémi sans savoir qu'ils sont frères. Rémi étant son fils ainé, enlevé par son oncle James.

Lise (dans le film petite en fauteuil roulant) est en fait une petite fille muette, fille du jardier Acquin, ce monsieur recueillant Rémi à la mort de Vitalis. Lise deviendra beaucoup plus tard la femme de Rémi. Rémi après sa vie de saltimbanque avec Vitalis, devient jardinier et travaille avec ardeur dans sa nouvelle famille les Acquin. Mais Monsieur Acquin est ruiné. Rémi reprend sa vie d'artiste sur les routes et rencontre alors Mattia, un jeune musicien qui joue de tous les instruments. Il aidera Rémi à retrouver sa vraie famille.

 

Antoine Blossier nous livre là un film fort. Jacques Perrin avec sa sensibilité qu'on lui connaît, campe "un Rémi" devenu adulte qui raconte son histoire à une petite bande d'enfants curieux et attachants ! L'ambiance du film fait alors penser à un conte. C'est un peu cela mais l'histoire est plus poignante.

La musique accompagnant le film est saisissante et les acteurs plus que performants !

Daniel Auteuil, que j'aime déjà beaucoup, est au sommet de son art dans le rôle d'un Vitalis touchant. On apprend aussi dans le film pourquoi il s'appelle Vitalis et la vie qu'il avait avant de devenir ce saltimbanque, humaniste.

Le petit Maleaume est criant de vérité en "Rémi".

Certes, le film est une adaptation, une énième mais très bien réalisée. Beaucoup de modifications, vues plus haut dans mon article, mais quelques touches rappellent la véritable histoire.

Alors je ne peux que vous conseiller  deux choses ! La première : LIRE LE LIVRE AVANT. Vous ne pourrez que plus apprécier le film et être plus à même dans faire une analyse juste et d'en être plus touché et ému. (Les enfants !! lisez le livre avant ...) !

Et la deuxième chose : ALLEZ VOIR CE BEAU FILM. Il m'a fait tirer quelques larmes et donner une envie .... relire le livre après quelques décennies ....

Véronique Blandin

 

 

Posté par veromel58 à 11:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]