vieuxcoeur

 

 

Il est parti sans prévenir, claquant la porte,

Emportant tous les souvenirs,

S'emparant des sourires,

Il a pris la fuite sans préavis, 

De son pas de souris,

Il a voulu qu'on l'oublie,

Il n'a laissé derrière lui,

Qu'une flaque comme la pluie, après l'orage,

Quel dommage, 

Et lui aussi pourtant il en rage,

De tant d'agacement,

C'est navrant, désolant,

Mais quelle mouche l'a piqué ?

Quel effronté, 

Il aurait voulu la garder, 

Mais elle s'est détournée, 

Il ne fallait pas la négliger, 

Pas agir sans y penser, 

Maintenant sur la vague du temps, 

La vie reprend,

De plus belle, elle s'émerveille,

Elle aura assez de vieillir,

Sans y penser ...

Véronique Blandin