rene_de_obaldia

Jusqu'à notre salon des 1er et 2 juin prochains, sur mon blog, quelques mots de René de Obaldia. 

Voilà aujourd'hui une belle citation de 1956 extraite de Fugue à Waterloo : 

"Comment l'être aimé qui nous arrive en plein coeur, un bel après-midi d'été, ou un soir, un de ces instants innombrales où l'on ne prend pas garde, peut-il avoir existé sans notre secours ?"

C'est beau non ?

Véronique Blandin