19 juillet 2014

Il ne faut que personne ne t'oublie !! Ah si le sida ne t'avait pas pris sous son bras...

Tu me manques Hervé !

YQCAREDHXVCA1ZBI2LCA5CB9HHCAFCAQERCAO3JR1DCAWBG89TCAXLNHDSCAMXFFDHCA8FJYL4CAO0XGXTCAFLE3SBCAQ61FAECAJLFYWDCA1KFCQPCALU9DOXCA4ZPU7ICADXY5YUCA39MZEQ

Souvent j'imagine les livres que tu aurais pu écrire si en ce jour de décembre 1991, la mort n'avait pas pris possession de ton corps si meurtri !!

J'aime avoir vers moi, tes livres ! Je ne me lasse pas de les lire ...

Voilà un extrait de "l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie " !

David n'avait peut-être pas compris que soudain, à cause de l'annonce de ma mort, m'avait saisi l'envie d'écrire tous les livres possibles, tous ceux que je n'avais pas encore écrits, au risque de mal les écrire, un livre drôle et méchant, puis un livre philosophique, et de dévorer ces livres presque simultanément dans la marge rétrécie du temps, et de dévorer le temps avec eux, voracement, et d'écrire non seulement les livres de ma maturité anticipée mais aussi, comme des flèches, les livres très lentement mûris de ma vieillesse.

 

Le sida avait abimé ton corps mais la puissance de ton regard est toujours resté intact !!

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juillet 2014

Portrait de Shanti par Titouan Lamazou !!

J'aime beaucoup ce que fait Titouan Lamazou !! Pendant quelques jours , divers portraits ....

Aujourd'hui Shanti en Inde

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2014

Quel homme !!

vddd

Un acteur qui nous manque ... Avec une telle frimousse !!!

 

 

 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2014

L'isolement ....

Je ne cesse de lire et relire ce si beau texte de Lamartine. Le voilà en entier ...

5MCAGQJIMWCA9HZKAICADX9WUFCAA972ZECAL459NICAZOKM4WCAARRZ8KCAG40VWQCA25Y94MCAL2OJ5TCADEVE0PCAUCQV3NCA6UC0D4CAQR12X1CACLF1SECAQ0B3Q1CAAQMQRQCAD1JMPL

L'isolement

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,
Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;
Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.

Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,
Le crépuscule encor jette un dernier rayon ;
Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.

Cependant, s'élançant de la flèche gothique,
Un son religieux se répand dans les airs :
Le voyageur s'arrête, et la cloche rustique
Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
N'éprouve devant eux ni charme ni transports ;
Je contemple la terre ainsi qu'une ombre errante
Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.

De colline en colline en vain portant ma vue,
Du sud à l'aquilon, de l'aurore au couchant,
Je parcours tous les points de l'immense étendue,
Et je dis : " Nulle part le bonheur ne m'attend. "

Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Que le tour du soleil ou commence ou s'achève,
D'un oeil indifférent je le suis dans son cours ;
En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève,
Qu'importe le soleil ? je n'attends rien des jours.

Quand je pourrais le suivre en sa vaste carrière,
Mes yeux verraient partout le vide et les déserts :
Je ne désire rien de tout ce qu'il éclaire;
Je ne demande rien à l'immense univers.

Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère,
Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux,
Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre,
Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux !

Là, je m'enivrerais à la source où j'aspire ;
Là, je retrouverais et l'espoir et l'amour,
Et ce bien idéal que toute âme désire,
Et qui n'a pas de nom au terrestre séjour !

Que ne puîs-je, porté sur le char de l'Aurore,
Vague objet de mes voeux, m'élancer jusqu'à toi !
Sur la terre d'exil pourquoi resté-je encore ?
Il n'est rien de commun entre la terre et moi.

Quand là feuille des bois tombe dans la prairie,
Le vent du soir s'élève et l'arrache aux vallons ;
Et moi, je suis semblable à la feuille flétrie :
Emportez-moi comme elle, orageux aquilons !

 

Lamartine

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2014

Tellement doué

GSCAAFDDZNCAGH829WCAYB6C0KCAUJDNPYCAZSRC26CACP87P7CAL8N7EYCA56CHNKCAUBOFKDCA26WPUBCAG20DHGCAKYLJ5DCA3R43TTCAU8TW26CAVHFCFCCAYU0UUECA0FNCBGCAT2H8LJ

Louis de Funès c'est depuis toujours mon héros ! Je n'ai pas attendu qu'il soit à la mode pour l'aimer !

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 juillet 2014

Des petits copains pour les vacances !!

36CA4WW3PPCAJMSR9ACA13BKDTCAFP2510CA8ZL945CAEZXX5UCACQ3JU3CACV6MY9CATU7O0SCAYF346VCAQPUWWCCAV1D6U0CALRFHRGCA7RF9K1CAO07V11CAIGBO2ICA7LDN9VCABSNB3Y

Je viens de dénicher plein de petits bijoux de Walt Disney des années 30 !!

Voilà aujourd'hui "Cousin de campagne" 1936 !

C'est vraiment magnifique. Ces dessins animés ont toujours accompagné mon enfance et c'est toujours formidable de les revoir !

 

Je pense que je vais passer de bons moments de détentes et d'évasion !

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2014

Il y a déjà 30 ans .... euro 1984

257_001

Je n'ai rien oublié : les 9 buts de Michel Platini, Doumergue, les courses folles de Jean Tigana, l'intelligence d'Alain Giresse, l'altruisme de Patrick Battiston, le grand art de Joël Bats, la fougue d'Amoros, de Bellone, de Fernandez.... et celui qui a mené d'une main de maître toute cette équipe à la victoire, l'un de nos meilleure entraîneur : Michel Hidalgo !!

 

 

Pour moi une équipe comme plus jamais on ne la verra !!  Charles Bietry est bien d'accord avec moi !

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 15:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 juin 2014

Jean-François Dichamp : un pianiste decizois à la belle carrière internationale

Un formidable pianiste ! Il fait une carrière internationale. Jean-François Dichamp, le decizois au parcourt d'exception ! On a pu le découvrir aux côtés de Michel Bouquet dans les années 80 dans le film "Mozart" !

EHCAQ1W8J9CAHHVB20CAKE0NLHCAJSOJUNCABZ3JD5CATG6SQ6CAM9Z8PXCA6KW3GYCAB4SUX2CA3LN9BKCA3Y664BCAKS2VMSCA84SE18CAZRXCRECAWHMX2VCAI8ZXPDCACDJSF3CAZ62FEQ

 

Le voilà interprétant du Chopin :

 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 19:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2014

Besoin d'authenticité !!

Découvrir la Corse : ses paysages , sa culture, son art culinaire, ses chants et ses hommes ....

 

 

 

 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Elle fait voler la poussiére .... Une femme qui danse ....

X0CANTXGLUCABJWOUHCA6YGEIXCAPYGWM6CAY8AW5PCAKB6KCSCA8C4WT4CAMD3HSNCAVZRXXUCAYHGQKQCAG4VU6QCA226LK0CAEKAJNLCAS61MR3CAYHGRDWCAJFGI87CAHLCBZFCAW0SKVF

Pietra comme elle aime qu'on l'appelle !! Une femme qui danse !!

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 00:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]