29 janvier 2013

Ah les saisons......

Elles passent, tout passe.....

 

Posté par veromel58 à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 janvier 2013

Il va retrouvé ces copains de la 7éme compagnie ....

imagesCA14OW5T

Alors j'entends déjà les commentaires (tiens ça me rappelle la phrase d'une chanson), et l'on va encore me taxer de faire la rubrique nécrologique et bien c'est comme ça ! J'aimais cet acteur parce que c'était un sacré comédien, artiste etc : Bernard Dhéran a baissé le rideau sur une formidable carrière !

Pensionnaire de la Comédie Française, il a joué dans de nombreuses pièces de tous les genres de tous les styles (répertoire eclectique un extrait d'une des pièces où il joue le rôle de Fred atteind du syndrome de Gilles de la Tourette, cela montre bien qu'il était capable de tout jouer un texte de Baffie tout autant que du Musset ou Corneille en passant par du Labiche ou du Guitry ....) ! Il a prêté sa voix à des acteurs comme Anthony Hopkins, Davide Niven, Sean Connery (3 films) etc et joué dans un grand nombre de téléfilms et aussi dans pas mal de films ! On peut le voir dans : "On a retrouvé la 7éme compagnie" "Loulou Graffiti" etc !

 


Best Of Bernard Dheran Toc Toc par clement76200

images

Et oui aujourd'hui "La 7éme compagnie" se reforme quelque part et ils doivent bien rire de nous voir nous débattre dans ce monde de fous !!!!!!!!!!!!!!

 

Véronique Blandin

 

 

Bonne route monsieur Bernard Dhéran....

 

Posté par veromel58 à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2013

J'ai plus de souvenirs.....

imagesCAZMPPE3

J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.

J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.

Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.
C'est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.
- Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords se traînent de longs vers
Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers.
Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher,
Seuls, respirent l'odeur d'un flacon débouché.

Rien n'égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L'ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l'immortalité.
- Désormais tu n'es plus, ô matière vivante !
Qu'un granit entouré d'une vague épouvante,
Assoupi dans le fond d'un Saharah brumeux ;
Un vieux sphinx ignoré du monde insoucieux,
Oublié sur la carte, et dont l'humeur farouche
Ne chante qu'aux rayons du soleil qui se couche. 


Charles Baudelaire.

Posté par veromel58 à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2013

Allo Papa Tango Mort shuman ......

images

Il est rare qu'on parle de lui et lorsqu'il est décédé je me souviens que l'hommage avait été discret ! Lui pourtant qui avait largement participé au succés des émissions de Maritie et Gilbert Carpentier par exemple, lui qui composait pour Halliday, Mitchel, grand camarade de Brel etc !! Mais il est vrai que c'était un homme discret alors l'artiste je ne vous oublie pas vous avez bercé mon enfance et mon adolescence .....

Et bien aujourd'hui je vous fais écouter deux chansons de Mort Shuman !

 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 11:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 janvier 2013

Parce que c'était Louis, parce que c'était moi......

imagesCA5AH29W

Jamais je ne vais oublier ce fameux mardi 25 janvier 1983 ! Je revois même cette journée de collégienne (que j'étais) qui commençait bien mal pour moi en apprenant le décès de cet acteur que j'avais toujours connu et que j'aimais infiniment alors que beaucoup le détestaient ou l'appréciaient que moyennement pour toutes les raisons que tout le monde connait !

Je ne vais pas vous présenter ce grand homme, vous le connaissez tous et même les nouvelles générations savent qui il est ! Alors oui on aime ou on aime pas et souvent sur mon blog j'ai eu l'occasion de vous parler de MON LOUIS DE FUNES !!!

imagesCA8R9XZVVous qui savez qui je suis, vous savez mon admiration sans borne, l'amour que je lui porte et ce qu'il représente pour moi !

Aujourd'hui je pense à lui ! Mais souvent dans mes conversations entre amis ou parfois pour faire rire mon fils ou ma famille je glisse souvent des répliques des rôles qu'il a joués ! Je connais tout de Louis de Funés : ses films, sa vie, j'ai tout lu sur lui ou presque, les répliques des films aucun secret pour moi ou presque, même les plus petits rôles ....

 

 

 

 

Louis était loin d'être "le pantin gesticulateur" comme souvent le disent les gens ! Homme poète, jardinier, perfectionniste, sensible, pudique c'est tout cela Louis et bien sûr un sens inégalé du comique !

Je pourrais en parler pendant des heures et des heures .... etc !

imagesCAT2139O

Alors il y a 30 ans, je revois cette collégienne sous le préau très triste qui ravalait ses larmes pour ne pas montrer aux copines sa grande tristesse .... elle venait de perdre son grand copain .... Mais la magie c'est que ses films, ses émissions etc sont toujours là et que même si j'ai du voir sans mentir plus de 150 fois La Grande Vadrouille et pour certains autres de ses films pareil, je ne me lasse pas des rediffusions même si j'ai les dvd !

Il a mis des année à être reconnu mais il faudra des siècles avant qu'on ne puisse l'oublier !!

Si on chantait : Tea for two, and me and you, ......

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 10:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


24 janvier 2013

Un roman de Pierre Ferin en souscription, vite jusqu'au 31 janvier 2013 !

83071260_p

Parce que je pense vraiment que vous devez découvrir ce livre de Pierre Ferin et qu'on ne peut pour l'instant se le procurer par souscription jusqu'au 31 janvier 2013 alors vite découvrez tout cela sur son blog :

http://liresavie.com/

Le titre "Le roman Goy" : 555211_2775711168436_997854037_n

"C’est l’histoire d’un mec. Elle commence en Belgique, se poursuit en Israël et se termine en France. C’est l’histoire d’un mec dont les souvenirs se sont échoués sur les récifs du ressentiment et ne parviennent pas à franchir le cap de l’oubli." (extrait du blog de Pierre, court extrait son blog est formidable à découvrir !)

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez souscrire sur le site suivant mais jusqu'au 31 janvier et pas plus tard !!

www.bibliocratie.com

Pour moi j'ai déjà passé commande alors allez vite découvrir l'univers de Pierre Ferin et son livre ....

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2013

Un artiste doit être libre ...

Quelque soit l'art qu'il exerce, un artiste doit être libre ! Personne ne doit parasiter son travail ! Pour moi, l'artiste a besoin de moments de solitude pour inventer, créer, se concentrer, méditer pour donner le meilleur de lui à son public, à ses lecteurs, à ses auditeurs.....

Un peintre, un sculpteur, un auteur n'a pas besoin d'être parasité sinon il ne peut plus être lui même ! Si il est accompagné, entouré, il doit savoir se mettre en recul et son entourage doit savoir le laisser !

Les artistes en général sont des gens qui aiment la liberté et qui ne peuvent en être privée d'aucune manière !

Regardez cet homme dont je vous ai parlé dans un de mes articles de mai 2012 ! Un véritable acrobate, un poète, un félin enfin bref un homme libre ! j'ai pu voir ce que vous allez voir ci-dessous sur la vidéo, j'étais à 2 m environ de lui et je peux vous dire que j'en ai encore des frissons ! Et j'ai encore plus été confortée dans l'idée que cet homme tel un oiseau ne pouvait qu'être qu'un homme libre ! J'ai pu le voir avant et après le spectacle à l'écart , il se concentrait, méditait ... j'ai compris il n'avait pas droit à l'erreur (non seulement pour des questions de sécurité) mais surtout pour que la magie soit là pour son public ... pour son art qu'il maîtrise si bien !

76051131_p
Une photo que j'ai faite en mai 2012 ! Pascal Rousseau respect !!

 

Un auteur ne peut pas laisser quelqu'un intervenir dans sa création ! L'écriture à la base est un acte solitaire pour mieux s'offrir à ses lecteurs ! etc etc

Pour que la liberté perdure , les artistes doivent être libre c'est la base de la vie, de toutes formes de vie : sociales, politiques, amoureuses, etc et surtout la TOLERANCE et LE RESPECT du travail des artistes.....

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 00:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 janvier 2013

"Ma gueule d'amour" ......

imagesCAUR29TJ

Parce que j'aime l'appeler ainsi, parce que cet homme un des plus grands, sinon le plus grand et jamais égalé, depuis toujours ces films jalonnent ma vie, qu'un film avec lui ça fait du bien !

Jean Gabin c'étaient plus qu'un acteur, un comédien ! C'était une sacré personnalité ! Un homme comme lui on le voudrait comme amant, comme ami, ou bien comme père ou grand-père ! Quel personnage à lui tout seul ! Quel charisme !

Comique troupier avec Fernandel, il voulait être comique et Fernandel jouer les jeunes premiers, c'est l'inverse qui s'est produit ! Ces deux grands hommes que j'admirent tout autant, ont commencé ensemble sur la scène, deux grands copains....

En 1928 c'est alors que Gabin entame sa carrière au cinéma, et commence 5 décennies de films : de Pépé le Moko, en passant par la Horse, Les vieux de la vieille, Le Tatoué, Mélodie en sous sol, etc etc , et pour finir par L'année sainte en 1976 année de sa mort, Jean Gabin sublime le 7éme art ! Il sait tout jouer ! Non il ne joue pas, il vit ses rôles !

imagesCATTBF4F

Quel puissance dans le regard : les femmes craquent et les hommes s'inclinent face à cet homme au caractére bien trempé ! Il vit ses rôles mais celui qu'il préfére c'est celui de père et d'homme de la terre que certains de façon virulente lui reprocheront et lui feront payer et le feront décliner ! Ils l'avaient toucher en plein !

"Ma gueule d'amour", je suis comme lui : "je sais qu'on ne sait jamais" !   imagesCAMW1B4X

Ses yeux de glaces sont ancrés dans mon coeur et ses films de purs bijoux ! Voilà quelques extraits de films peu connus par le grand public et quel dommage !!!

 "Le jour se léve" 1939 (ce film là on en ressort touché et transformé !)

"Rue des Prairies" 1959 film de Denys de La Pattelière et Michel Audiard (scènariste et dialoguiste)
Claude Brasseur est tout jeune et joue le rôle d'un des fils à Gabin !

 

On en redemande ! A quand une chaîne pour ce cinéma là !!

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 10:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 janvier 2013

Avant de crever.....

imagesCAWVD2G4

Oui je sais que l'océan m'attend, que je vais m'y glisser lentement. Lui c'est mon élément, celui qui toujours immuablement reste là pour moi et me prend sans condition, par tous les temps. Il est mon confident, il sera mon linceul et il me bercera jusqu'à la fin des temps ....

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 11:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 janvier 2013

Comme une barque à la dérive....

imagesCAQQODZ8

Ce matin là, rien sur le fleuve gelé,
Quelques pauvres canards se serraient entre eux solidaires,
Tout était figé et si vite surpris,
Pas un promeneur ne s'aventurait,
Encore moins les fervents pêcheurs habitués des lieux !

Ce matin là, au plein milieu de l'eau figée,
Une seule chose aurait pu attirer l'oeil,
Une barque plantée là,
Une barque qu'on ne connaissait pas,

Ce matin là, sur le miroir de l'eau glacée,
Les températures si vite tombées,
Avaient tout emprisonné,
Et même cette vieille embarcation hétéroclite.

Ce matin là, les eaux sauvages et sans scrupule,
Avaient piégé une barque à la dérive,
Dormait au fond le petit vieux sans nom,
Un sans famille, qui ne manquait à personne !

Ce matin là après le dégel,
Le bois pourri de la barque céda,
Et l'homme sans nom coula avec son embarcation,

Comme une barque à la dérive,
Combien partiront, sans un regard, sans un espoir ?
Combien n'ont plus de nom ?

Véronque Blandin

Posté par veromel58 à 11:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]