Le blog de Véronique Blandin

28 septembre 2016

Parce que toujours à mes côtés ....

34_1_723876_l

Texte magnifique d'Apollinaire sublimé par la musique de Jean Ferrat  .... "Si je mourais là-bas" .... 

Quelques larmes s'éternisent sur ma joue ... ne rien retenir .... 

"Si je mourais là-bas .... Et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt .... "

 

Au soleil .... sans entendre tout doucement la porte et le chuchotement .... 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 septembre 2016

Au nom de tous les seins ....

aoctorose

Parce qu'aucune d'entre nous n'est à l'abri, pensons à la prévention et au dépistage ...

Parce que certains hommes peuvent aussi être touchés par le cancer du sein ... 

"Octobre rose" 2016 est aujourd'hui relancé pour sensibiliser le plus grand nombre ! 

 La Tour Eiffel s'illumine pour lancer ce mois de lutte contre le cancer du sein !

 

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/26/2426756-octobre-rose-lancement-officiel-de-l-edition-2016-2016.html

Ne négligeons pas la prévention ....

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 19:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 septembre 2016

Ne jamais dévier .... Quand on s'indigne, il convient de se demander si l'on est digne ....

aasepa

Même si c'est dur .... 

Quand je n'ai rien, je donne... 
Quand j'ai mal, je soigne ...
Quand je pleure, je console... 

C'est ainsi qu'enfin je vis ...

(Véro Blandin)

 

“Quand on s’indigne, il convient de se demander si l’on est digne.”
L'Abbé Pierre

 

 

 

 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2016

Et passe le temps ..... j'ai dans la bouche l'innocence .....

arosetriste

"Les souvenirs ne sont pas faits pour être justes et vrais, ils sont faits pour être ces terriers dans lesquels on s'engouffre pour souffler un peu du présent." David Thomas Hortensia !

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2016

La petite fille s'en va ....

avieille_portesoleil

La petite fille s'en va,
Enrubannée de tulle,
Laissant sur son passage,
Une odeur de lilas, de rose et de jasmin...

La petite fille s'en va,
Sa silhouette évanescente,
Troublante et légère,
Traîne comme le ressac des vagues mourantes...

La petite fille s'en va,
Sans un bruit, 
Sans un éclat de voix,
Une imperceptible rumeur à peine chuchotée...

La petite fille s'en va,
Les arbres pleurent doucement,
Leurs feuilles d'ocre et de safran,
Recouvrent ses pas délicatement...

La petite fille s'en va,
Emportant loin de là,
Ses rêves, ses désirs,
Et son coeur écorché...

La petite fille s'en va,
Comme un soleil trop pâle,
Comme une aube effacée,
Il est déjà trop tard pour la voir passer...

Cette petit fille là,
C'est celle que tu étais,
Dans ton miroir au tain éclaté,
Le crépuscule de ta vie se mire irrémédiablement ....

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2016

Donner un sens à la vie .....

india

Je sais depuis toujours que la terre d'Inde me prendra dans ses bras .... Elle m'inspire et je l'aime déjà.

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2016

Qu'on ne me dérange sous aucun prétexte, ce soir je suis en tête-à-tête avec "Le majordome" ....

lemajordome

Sur France 3 ce soir, le film "Le Majordome" pour accompagner ma soirée ....

C'est un film de 2013 de Lee Daniel's inspire d'un fait réel : la vie d'Eugéne Allen ...

On retrouve Oprha Winfrey (formidable Sofia dans La Couleur Pourpre) dans le rôle de Gloria Gaines et Forest Whitaker dans le rôle de Cecil Gaines (Le majordome)....

Résumé (Wikipedia):

"Dans les années 1920, le jeune Cecil Gaines grandit avec ses parents afro-américains dans une plantation de coton à Macon dans l'État de Géorgie. Un jour de récolte, sa mère est violée par le fils de la propriétaire des lieux, Thomas Westfall, et son père est tué sous ses yeux car il ose protester. Annabeth Westfall, la mère de Thomas, prend alors Cecil sous son aile et lui apprend à être domestique (« nègre de maison ») tout en lui apprenant à lire. Quelques années plus tard, Cecil comprend qu'il doit partir de la plantation car Thomas ne le laissera pas vivre une fois sa mère disparue.

Après avoir travaillé quelque temps dans un hôtel de Washington D.C. (où il rencontre sa femme Gloria), il est repéré par le chef du personnel de la Maison-Blanche pour y être majordome. Durant ses années à la Maison-Blanche, il deviendra un symbole de la maison et aidera les Présidents. Il occupera ce poste de 1952 à 1986 et verra défiler sept présidents.

D'autre part, il aura deux enfants, Louis et Charlie, dont la vie reflétera l'histoire des États-Unis et notamment l'évolution du pays sur les droits des noirs américains. Louis sera un militant de la cause noire, Charlie s'engagera lors de la guerre au Vietnam."

 

 

Pour sur, il ne faudra pas me déranger ce soir, car je serai en tête-à-tête avec "Le Majordome" ...

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 18:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 septembre 2016

Dieu n'habite pas La Havane ..... Yasmina Khadra pour toujours ....

Yasmina_Khadra_2016

Parce que parler de la rentrée littéraire 2016 sans vous parler du dernier roman de Yasmina Khadra serait une hérésie, aujourd'hui je vous présente : Dieu n'habite pas La Havane aux éditions Juliard

L'auteur de "L'attentat", "Ce que le jour doit à la nuit", "Les hirondelles de Kaboul", nous livre encore un magnifique livre à découvrir au plus vite ! 

Cet écrivain est en bonne place dans mon "top 10" ... en ce moment en pleine lecture de "L'Attentat" .... 

Résumé de son dernier roman : 

"À l'heure où le régime castriste s'essouffle, " Don Fuego " chante toujours dans les cabarets de La Havane. Jadis, sa voix magnifique électrisait les foules. Aujourd'hui, les temps ont changé et le roi de la rumba doit céder la place. Livré à lui-même, il rencontre Mayensi, une jeune fille " rousse et belle comme une flamme ", dont il tombe éperdument amoureux. Mais le mystère qui entoure cette beauté fascinante menace leur improbable idylle.
Chant dédié aux fabuleuses destinées contrariées par le sort, Dieu n'habite pas La Havane est aussi un voyage au pays de tous les paradoxes et de tous les rêves. Alliant la maîtrise et le souffle d'un Steinbeck contemporain, Yasmina Khadra mène une réflexion nostalgique sur la jeunesse perdue, sans cesse contrebalancée par la jubilation de chanter, de danser et de croire en des lendemains heureux."

 

Je l'aime tout simplement .... 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2016

"La maison sous les feuilles" ...

amaisousles_feuilles1

La maison sous les feuilles,
Quand vous l'aurez trouvée,
Poussez la porte lourde,
Elle n'est jamais  fermée,

La maison sous les feuilles,
Sent le chèvrefeuille,
Le champignon frais et la châtaigne tombée,
Elle est toujours parfumée,

La maison sous les feuilles,
Garde en son coeur,
L'âtre flamboyant,
Elle chasse ainsi chaque frisson,

La maison sous les feuilles,
En son centre,
Une belle table en chêne,
Elle aime réunir autour, amis et visiteurs,

La maison sous les feuilles,
Renferme dans sa maie,
Une miche bien ronde, un saucisson fumé, un vin de paille,
Elle aime ces moments de ripaille,

La maison sous les feuilles,
Joli écrin douillet, petit havre de paix,
Sans un mot discrètement,
Elle sait se faire muette,

La maison sous les feuilles,
Est niché dans mon coeur,
Dans ma tête et dans mes rêves,
Elle n'attend plus que vous qui me tendez les mains....

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 20:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2016

"Les images ...."

aenfance

J'egrenne une à une les images de l'enfance,
Comme un épi de blé, 
Comme une pomme acidulée, 
J'en respire les odeurs,
J'en ressens encore la douceur...

Je rêve aux images de mes seize ans, 
Comme à un bonbon anisé,
Comme aux fruits défendus,
Je repense à ses yeux qu'il plongeait dans les miens,
J'en ressens encore les frissons au creux de mes reins ....

Je revois les images jaunies,
Comme l'odeur du papier d'Arménie,
Comme le parfum du jasmin,
Je m'imagine encore les matins insouciants, 
J'en revis chaque instant....

Elles sont là nichées dans ma tête, 
Elles me reviennent souvent,
Les images, les images de ma vie .... 

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2016

"Grand Hôtel" ....

aagrandhotel

Je me suis prise de passion pour une série espagnole où tout est réuni pour faire de cette saga un pur plaisir : passion, amour, intrigues, enquêtes, meurtres, secrets de famille, fourberie et surtout romantisme .... sont les ingrédients du "Grand Hôtel" du créateur et producteur Ramon Campos.

"1905 Les aventures du beau Julio Olmedo venu à Cantaloa au Grand Hôtel, pour retrouver sa soeur Cristina, alors femme de chambre, découvre qu'elle a disparu depuis plus d'un mois. C'est alors que s'engage une enquête éprouvante mais non moins passionnante. Julio rencontre la belle Alicia fille de Donia Teresa Alarcon propriétaire du Grand Hôtel... "

Cette série espagnole est servi remarquablement par des acteurs exceptionnels qui mériteraient d'être reconnus et connus un peu plus sur la scène internationale. Dans chaque épisode, on est tenu en haleine de manière subtile. Les intrigues, le suspens sont au rendez-vous mais pas de pathos, pas de cliché grossier ! Deux mondes s'affrontent dans ce décor paradisiaque qu'est le "Grand Hôtel". 

agrandhotel

Yon Gonzalez (Julio Olmedo), Amaia Salamanca (Alicia Alarcon), Pedro Alonso (Diego Murquia), Llorenç Gonzalez (Andrés Alarcon) .... à découvrir et à suivre dans cette belle saga qui a été diffusée sur Teva et M6 en France et sur Antena 3 en Espagne... 

 

Actuellement les 39 épisodes sont disponibles en "replay" pour M6 ou en dvd dans un superbe coffret.

La solitude est moins grande avec ces belles choses .... 

Véronique Blandin

 

 

Posté par veromel58 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

"Frantz" dernier film de François Ozon .... avec Pierre Niney "un acteur idéal" ....

afrantzaffiche

François Ozon le réalisateur de "8 femmes", de "Potiche", ou encore du film "Le temps qui reste", réalise sont dernier film "Frantz" s'entourant de l'excellent Pierre Niney (son rôle dans "Yves Saint Laurent" en 2015 lui a valu, entre autres,  le César du meilleur acteur, et son interprétation formidable dans "L'homme idéal" alias Mathieu Vasseur, font de lui un acteur incontournable de notre cinéma français !)  et de la très belle et non moins talentueuse Paula Beer.

afrantzaceurs

Comme toujours François Ozon sait sublimer les meilleurs et nous offre là un film poignant et prometteur présenté notamment à la Mostra de Venise qui se déroule du 31 août au 10 septembre 2016.

Synopsis du film :

"Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville."

 

Une raison supplémentaire d'aller au cinéma .... 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2016

De Noël Frank au cinéma : les multiples facettes de Jean Ferrat .....

 

franck042

(En 2012 "C'était Noël" est réapparu dans une compilation de Marianne Mélodie mais une erreur sur le livret : un "c" s'est glissé alors que Frank dans ce pseudo n'en prend pas !)

 

Jean Ferrat nous a souvent habitué à être censuré, jusque dans les années 70 surtout ... 

En 1960 et 1961, avec Gérard Meys son ami et producteur, ils décident d'éditer sous le pseudo de Noël Frank des titres très peu connus : C'était Noël, Près de la rivière enchantée, Quand la valse est là et Notre concerto.

Oui Noël Frank ne vous évoque pas grand chose mais en l'écoutant aucun doute, c'est bien Jeannot le vrai ...

 

 

 

Oh que oui , le meilleur ...

 

 

Quand la valse est là .....

 

Près de la rivière enchantée ...

 


Jean FERRAT (pseudo Noël Frank) - Près de la... par Claire_Bonnet_5

 

Et Jean Ferrat, alors que sa carrière de chanteur débute,  en 1959 et 1962, fait des apparitions furtives au cinéma,  dans "Un témoin dans la ville" d'Edouard Molinaro et dans "Vivre sa vie" de Jean-Luc Godard... 

C'est rapide mais on décéle déjà le regard puissant de l'artiste .... 


Jean Ferrat au cinéma par Racobel

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 20:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2016

Vezelay la magnifique .... J'ai retrouvé Julius ...

IMG_9023

 

Photo personnelle Véronique Blandin

 

Comme depuis toujours, pas une année où je ne me rends pas à Vezelay. Et depuis quelques années, c'est surtout le 15 août ... 

Une fois encore tout est merveilleux et l'on se sent hors du temps dans cet endroit magique ....

Déambuler dans les rues, regarder les vitrines des brocanteurs, regarder les magnifiques roses trèmières, photographier à tout va, méditer dans la basilique ... 

IMG_9024

 

Photo personnelle Véronique Blandin

Et pour en finir, me plonger dans l'univers de mon "maître" Jules Roy ...

 

IMG_9027

Comme toujours émotions et encore des découvertes ...

IMG_9029

Cette année encore de nouveaux objets qui me font toucher un peu plus l'intimité de Julius ...

Je sens l'âme de cet homme si important pour moi ... quelques nouvelles photos, de Camus, de ses fils ...

Photo personnelle Véronique Blandin

 

 

 

Photo personnelle Véronique Blandin

Voilà ce qu'il écrit le 27 mai 1977 dans Le Journal tome 2: 

"Nous visitons la maison de Vézelay que la ville a l'intention de vendre et décidons de l'acheter. Et je suis tout retourné jusqu'au soir comme par la charrue de Dieu, j'ai le coeur à vif car je sais (...) que la dernière partie de ma vie comencera le jour où nous nous installerons là-bas, à quelques pas de la basilique. Et que tout cela est dans l'ordre mystique des choses."

Jamais je ne cesserai de t'aimer Julius ... J'ai toujours à mes côtés tes lois de l'écriture qui m'aide tous les jours,

Véronique Blandin

 

Posté par veromel58 à 16:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 août 2016

Ma rentrée culturelle 2016 : mon essentiel .... les livres, les films .... aujourd'hui "Le fils de Jean" et Jean-Paul Dubois ...

 Deux choses dont je ne peux me passer dans ma vie :  les livres et le cinéma ... Et pour cette rentrée 2016, je pense que je vais être gâtée ! 

Plein de livres déjà de notés .... et des films à la pelle ...

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre et d'un auteur et d'un film .... 

Même dans le milieu littéraire et du cinéma, il n'y a pas de hasard .... 

Le mercredi 31 août 2016 sort au cinéma : "Le fils de Jean" réalisé par Philippe Lioret avec Pierre Deladonchamps et Gabriel Arcand ! L'histoire : Mathieu, 33 ans, apprend qui est son père alors que celui-ci vient de mourir au Canada. Il décide de se rendre à Montréal mais il n'est pas attendu là-bas, car personne ne sait qu'il existe. Il découvre qu'il a deux frères... mais est-il le bienvenu ?

 

jpdubois

 

Ce film est tiré du roman : "Si ce livre pouvait me rapprocher de toi"  (1999) de Jean-Paul Dubois.

L'auteur discret et peu commun entre autre de "Kennedy et moi" (1996) (Prix France Télévision), "une vie française" (2004) (Prix Fémina et Prix du roman FNAC), Le cas Sneijder (2012) (Prix Alexandre Vialatte)  auteur aussi de nouvelles, sort sont dernier roman après cinq ans d'absence : La succession aux Éditions de l'Olivier...

la_succession

"Les marges de nos vies sont trop étroites pour contenir la somme de nos rêves et le miroir de nos intuitions." 
(Citation sortie du livre : Le cas Sneijder)

 

J'aime son genre atypique et son style ... que du bonheur ...

 

Nul doute que cette rentrée va me plaire ! Dans les jours à venir d'autres films.... d'autres livres .....  

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 09:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2016

Tu m'as dit "Pour toujours"....

coeurmusique

J'ai recouvert mes maux de tes mots,

Tes mains de velours sur notre amour,

Tu m'as dit "Pour toujours",

J'ai écouté nos coeurs s'ébattrent à l'unisson,

Le matin dans tes yeux, jolies prunelles,

J'ai découvert tes merveilles,

La chaleur de ton souffle, 

Et tes bras qui m'entourent tout en douceur ... 

Je t'entends encore et pour des heures, 

Me dire : "Pour toujours" ....

Véronique Blandin

 

 

Posté par veromel58 à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2016

"Quand on aime quelqu'un, on a toujours quelque chose à lui dire ou à lui écrire, jusqu'à la fin des temps."

 

achristianbobin

 

Comme depuis toujours, mon refuge les livres, mes amis les livres ... et cet été, grâce à Jean-Noël Leblanc, j'ai découvert un auteur ...

 

Le très bel article publié sur le blog de Jean-Noël m'a déjà beaucoup intéressé et j'avoue, je n'avais pas encore lu  l'auteur évoqué dans cet article. Vu plusieurs fois dans des émissions etc, je n'avais pas encore passé le pas de lire un de ses livres ! Quelle erreur !  Alors lors de ma dernière visite à la bibliothèque de Decize, j'ai pris un roman de cet écrivain ! Quel bonheur ....

http://jnleblanc.canalblog.com/archives/2016/07/21/33995534.html

Christian Bobin m'a enchanté dans ce premier roman que je viens de dévorer : "La folle allure" !

Tout ce qui est dit dans l'article de Jean-Noël me correspond beaucoup.

Je pense que je vais avoir bien du mal à me détacher de cet écrivain ! Dès demain, je file à la bibliothèque pour emprunter les livres de Christian Bobin ...

Depuis Jules Roy, et David Thomas,  il est en bonne place dans mon Panthéon des auteurs ....

 

 Il en parle si bien ... la foi ... 

 

 

 Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 10:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 août 2016

Maintenant et pour toujours .....

coeurs111

Il traîne ses galoches,

Usées de faire bamboche,

Après toutes ces nuit fantoches

Il erre comme misère,

Abandonné par ses frères,

Ce matin qui sonne clair,

Il baisse la tête,

N'a plus le goût à la fête,

Il n'est plus guère qu'une silhouette,

Il avance pourtant brinquebalant,

Son corps lourd et chancelant,

Un brin tremblant,

Il cherche la belle inconnue,

Celle qui l'a frôlé aux détours de la rue,

Il faut s'en dire loin d'être une ingénue,

Il n'a vue d'elle que ses yeux verts,

Entendu que l'éclat de sa voix claire,

Désormais il a le coeur à l'envers,

Il le sait c'est évident,

Qu'elle a eu  inévitablement,

Pour lui le même élan,

C'est au petit jour,

Et maintenant et pour toujours,

Qu'il a vu naître le grand amour .... 

Véronique Blandin

 

 

 

 

Posté par veromel58 à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2016

Qu'est-ce que ça peut faire .... ? Parlez-moi d'amour ....

amauverose

Romance .... 

 

Seras-tu là ?

 

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits ?

 

Redites moi des choses tendres .... 

 

Véronique Blandin

Posté par veromel58 à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]